Suivez-nous :

IG

Immersion make up avec Gregoris Pyrpylis

Gregoris Pyrpylis, 34 ans, make up artist – Paris, France. @gregoris

Premièrement, peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?

Pour commencer, être make up artist n’était pas un rêve pour moi quand j’étais jeune. Mon rêve était de devenir professeur d’anglais. Le maquillage c’était plus une révélation pour moi. J’ai découvert l’art du maquillage “accidentellement” en 2006 pendant que j’étudiais la littérature anglaise à l’université d’Athènes où j’y ai rencontré ma meilleure amie (qui l’est toujours !). Je lui ai fait un maquillage une fois pour m’amuser, mais je me suis rendu compte que c’était ça, c’était ça que je voulais faire ! Donc je suis allé dans une école de maquillage, puis j’ai travaillé chez MAC Cosmetics. Ensuite j’ai trouvé une agence à Athènes et j’ai aussi signé avec Maybelline NY comme make up artist officiel de la marque en Grèce et à Chypre. Puis, en 2012, j’ai fait le grand pas et j’ai déménagé à Paris où j’ai eu le job de premier assistant du légendaire Tom Pecheux. J’étais aussi représenté par l’agence CALLISTE. Je suis resté avec Tom pendant deux ans et demi, puis mon premier contrat international est arrivé. Je suis devenu un ambassadeur skincare général pour les laboratoires Bioderma. J’ai travaillé avec eux pendant 2 ans et en même temps, j’ai commencé à travailler par moi-même dans l’industrie de la beauté et de la mode avec beaucoup de célébrités. Après Bioderma, j’ai signé avec Shiseido comme le EMEA ambassadeur make up et j’ai travaillé avec cette marque pendant 2 ans, jusqu’à l’année dernière.

Quelles ont été les étapes clés pour faire de ta passion, ton travail ?

Les étapes clés pour transformer ma passion en travail ont été le fait que je ne me suis jamais dit: “Ok, maintenant je suis un maquilleur professionnel et c’est mon travail”. Encore aujourd’hui, je vois ce travail comme un projet marrant. Évidemment, c’est un travail et des fois j’ai aussi des mauvais jours, mais à chaque fois que je prends mon pinceau et que je rentre dans un moment de création, j’oublie tout et je me rappelle à quel point je suis chanceux.

En tant que maquilleur professionnel comment décrirais-tu ton style ? 

À propos de mon style, en tant que make up artist, je dirai que j’aime célébrer le côté unique de chaque personne. Je n’aime pas tout ce qui est régi par des règles et des faux pas. Je crois en la valorisation de la beauté et non pas en la transformation.

Quel est le produit que tu utilises dans chacune de tes créations ? 

Le produit skincare que j’utilise TOUT LE TEMPS est définitivement le sérum rajeunissant de Tata Harper, parce qu’il est vraiment léger et possède une texture ultra fine. Il est vraiment hydratant et s’adapte à tous les types de peaux. Côté maquillage, ça serait n’importe quelle teinte de la gamme de blush Cloud Paint de chez Glossier… Ce sont vraiment toutes les couleurs de la vie !

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ? 

Ce que j’aime le plus dans mon travail c’est le fait que chaque jour est différent ! Tu rencontres de nouvelles personnes et tu découvres des nouveaux talents qui pourraient te dire ou te montrer des choses qui vont t’inspirer… Et te faire grandir en tant qu’artiste.

Dernière question (peut-être la plus dure), si tu devais choisir une seule de tes réalisations make up, laquelle serait-ce ?

Malheureusement je ne peux pas répondre à cette question ! Chacun des looks que je crée vont dans le disque dur de mon cerveau et chacun y a une place bien particulière. Il y a certainement quelques looks qui, au travers des années sont restés gravés comme de bons souvenirs, mais ça serait injuste (pour moi) d’en choisir un. Mais il est clair que si vous voyez un maquillage sur ma page Instagram, c’est qu’il a atteint le podium de mes favoris.

TOP

Standards Newsletter

Subscribe to our newsletter to not miss any of our news and get some surprises!