Suivez-nous :

IG

Que faire pour protéger sa peau de la pollution ?

Depuis 2019, nous voyons apparaître sur le marché de plus en plus de produits anti-pollution. Cet ennemi invisible qui provoque de nombreux désagréments épidermiques, est LA nouvelle cible des marques de soins. En 2018, c’est plus de trois millions d’euros qui sont consacrés à ces nouvelles lignes ; depuis le chiffre ne cesse d’augmenter. Alors quelles sont les véritables conséquences sur notre peau et comment y remédier ? Standards est parti à l’enquête.

Premièrement, il faut savoir que les particules de pollution sont beaucoup plus petites que la taille de nos pores, c’est pourquoi il est facile pour elles de se faufiler dans les différentes couches de la peau, même les plus profondes. Ces dernières sensibilisent les lipides à la surface de la peau qui sont censés avoir un rôle protecteur. Vivre en ville est donc plus compliqué d’un point de vue dermatologique, et voici pourquoi.

Les conséquences de la pollution

ALLERGIES ET HYPERSENSIBILISATION

Les irritations et les inflammations de la peau sont les premiers signes à apparaître quand la peau est trop exposée à la pollution. Une sensibilité se déclenche alors et votre peau peut vite devenir intolérante. Pour apaiser son épiderme à la sortie de la douche ou à n’importe quel moment de la journée, nous vous conseillons l’application d’une brume thermale comme le Spray d’Eau Thermale Avène ou l’Eau Active de chez Embryolisse.

HYPER-SÉCHERESSE

Si vous ne traitez pas ces inflammations ou irritations vous allez faire face à un assèchement de votre peau. Dirigez-vous alors vers une crème hydratante adaptée (cf : Crèmes hydratantes à moins de 35 euros : la sélection de la rédaction).

POINTS NOIRS ET ACNÉ

Face à la pollution, une modification de la qualité du sébum peut également arriver. Cette substance protectrice et hydratante s’accumule près des pores, ceux-ci se dilatent et c’est alors que les points noirs et imperfections font leur entrée. Nous vous conseillons donc d’appliquer une à deux fois par semaine un masque qui va réguler cet excès de sébum (cf : Le nec plus ultra des masques purifiants).

VIEILLISSEMENT DE LA PEAU

Autre facteur de la pollution sur notre peau : le vieillissement cutané prématuré. Les particules peuvent en effet détruire les protéines de kératine qui nous protègent de la déshydratation et a donc pour conséquence de faire apparaître des signes… Les lèvres par exemple sont les premières victimes de la pollution. Avec l’épaisseur du contour des lèvres qui est cinq fois plus fine que le reste de la peau, cette zone est particulièrement fragile et sensible.

HYPERPIGMENTATION ET TACHES BRUNES

L’oxydation du sébum en été en plus la pollution peuvent expliquer l’apparition de taches brunes et d’une hyperpigmentation de la peau. Alors face à cela, on oublie surtout pas d’appliquer une crème solaire au quotidien pour protéger notre peau (cf : Protection solaire pour le visage : le geste indispensable au quotidien).

Mais comment remédier aux effets de la pollution sur la peau ? Quelques conseils assez simples.

ALIMENTATION

Nous trouvons des solutions dans l’alimentation et dans ce que la nature nous offre ! En effet, les fruits et légumes sont riches en antioxydants. Ces fameuses molécules sont de précieuses alliées pour notre peau. En effet, elles aident notre organisme à former une barrière contre l’oxydation créatrice des radicaux libres qui sont la cause principale du vieillissement cutané.

ROUTINE BEAUTÉ

Une action antioxydante peut également être apportée par voie topique. Vous pouvez donc vous dirigez vers des produits de soins qui contiennent du resvératrol et de la vitamine E. Ces éléments vont venir booster et renforcer le système de défense immunitaire de la peau. 

Bien nettoyer sa peau pour la débarrasser de toutes les particules polluantes est également essentiel. Optez pour le double nettoyage pour un effet optimal !

TOP

Standards Newsletter

Subscribe to our newsletter to not miss any of our news and get some surprises!