Suivez-nous :

IG

Aussi belles que soient les histoires d’amour en tout genre, j’ai décidé de changer les règles cette année. C’est affalé sur mon canapé en écoutant en boucle Caprisongs de FKA Twigs que j’ai décrété qu’en ce 14 février adulé par certains, redouté par d’autres, il était tant de dépoussiérer ce concept.

Evidemment, les chocolats, fleurs et autres signes d’amour ne sont pas proscrits, je vous demande juste d’essayer de vous les offrir à vous-même. Et faites-moi confiance, j’écris ça en contemplant un bouquet que je me suis offert à moi-même. Mis à part les yeux en forme de billes de votre fleuriste, ainsi qu’une vague impression d’être Kanye West avec un égo de taille similaire, je peux vous assurer que la sensation de se faire plaisir vaut largement le détour.

Parce qu’après tout, qu’on se le dise, il n’y a rien de plus précieux que soi-même. Et dans le tourbillon des relations humaines, nous sommes formés, éduqués, à aimer les autres, les protéger et donner encore et encore. Seulement voilà, s’accorder du temps, de l’amour et des petites attentions n’est pas un drame, et surprise : c’est selon moi, une nécessité.

Profitons donc de ce 14 février pour nous célébrer. Nous et personne d’autre. Pour nous rappeler que notre temps, notre amour et notre attention sont précieux. Apprenons à être notre plus grand fan, sans se sentir narcissique pour autant (et doucement sur les chocolats, l’indigestion n’est jamais loin).


Par

Hera PRADEL
TOP

Standards Newsletter

Subscribe to our newsletter to not miss any of our news and get some surprises!